Werbung

Édition pour les Romands

Workshop «Repanet Suisse» et «Helvetia» avec 60 invités

 

L’amélioration continuelle, une rétrospective sur les activités du réseau, la formation de base et de perfectionnement ou encore les mesures d’optimisation pour une bonne coopération, tels étaient quelques-uns des thèmes abordés lors du 3ème atelier d’échange de l’Helvetia, appelé «Gestion des Sinistres & Repanet Suisse». Environ 60 personnes ont participé à l’évènement qui a eu lieu dans les locaux d’André Koch AG à Urdorf (ZH).

 

L’un des cinq orateurs était Reto Neff de l’Helvetia. Il a passé en revue les deux dernières années du réseau et a révélé, entre autres, qu’en 2018, sa compagnie d’assurance avait versé aux membres du réseau pas moins de trente millions de francs en dédommagements de leurs sinistres. Et ce n’est pas tout: pour l’année en cours, il s’attend même à une augmentation d’environ trente pour cent. Il a également soulevé un certain nombre de points qui devraient être améliorés. Diverses enquêtes auprès des clients ont montré qu’un véhicule de remplacement n’est pas toujours proposé ou que le service de collecte et de livraison n’est pas mentionné non plus. René Mitteregger de «auto-i-dat» a également fourni beaucoup d’informations intéressantes. Il a expliqué les différences entre les deux systèmes de calcul «Silver Dat 2» et «Silver Dat 3», a souligné les fonctions supplémentaires du système 3 introduit il y a quelques mois et a répondu précisément aux nombreuses questions.

 

Puis ce fut le tour d’Heinz Bachmann (ESA) de décrire le dernier développement de «clearcarrep» – un service ou un outil instauré en 2019 – auquel chacun peut avoir accès s’il veut appliquer la devise «Réparer au lieu de Remplacer» et s’il a la volonté de se former en conséquence. 40 partenaires y ont déjà adhéré et l’offre de formation a également été élargie. Nouvellement, les sites de Berne (Mobilcity), Winterthur (STFW) ainsi que Ebikon et Zofingue figurent au programme. Naturellement, comme auparavant, Heinz Bachmann d’ESA et Patrick Balmer de la Carrosserie Spiez AG assurent la fonction d’entraîneurs et d’instructeurs du cours.

 

Avant qu’Enzo Santarsiero convie ses hôtes à l’apéro dinatoire, Dominik Rothenberger a attiré leur attention sur son entreprise «Polarjet». Il vend «Polarjet 1600», un petit appareil mobile qui convient au nettoyage final. Au moyen de glace sèche atteignant – 78,5° C, sans eau ni chimie, il rend l’intérieur des voitures impeccables. Pour montrer comment «Polarjet 1600» élimine efficacement les traces de saleté tenaces, Dominik Rothenberger s’est prêté à une démonstration sur une Smart qui avait préalablement été
hissée au dernier étage du bâtiment Koch.

 Rédaction: Margrit Balmer