Werbung

Édition pour les Romands

Séance «après-le-travail» aux Grisons Sujet de la soirée: La planification de la succession

 

Il se passe bien de choses à l’association «carrosserie suisse». Par exemple, la «Carrossier Connect After Work Discussion», récemment crée, est déjà largement connue. Ella pour but d’améliorer le réseautage et la communication entre les membres de l’association et les entreprises. Et tout cela se précise rapidement: quelques jours seulement après l’évènement en Suisse orientale, c’est au tour de la région sud-est de la Suisse de mettre en place son «After work discussion». 25 membres étaient présents lorsque Gaudenz Goray a chaleureusement accueilli sa «Famille des carrossiers grisons» dans sa nouvelle entreprise à Laax.

 

Cette carrosserie est effectivement devenue une entreprise moderne. Construite, parce que l’agrandissement de tous les ateliers n’était pas possible à l’ancien emplacement. De ce fait, la famille Coray avait pris ses précautions bien des années auparavant en achetant une halle située dans le quartier industriel de Laax. Transformé, ce local brille maintenant d’une nouvelle splendeur. Evidemment, Séverin et Gaudenz Coray ne se sont pas fait prier pour faire un petit tour des lieux avec leurs invités.

 

On a appris que la planification de ces travaux avait déjà été étudiée 5 ans plus tôt, au moment même où Gaudenz Coray, patron sénior, envisageait sa succession. Son fils Severin, carrossier-tôlier diplômé, travaillait alors dans l’Unterland et aurait pu reprendre l’entreprise de son employeur. Mais il est devenu évident que Severin et son épouse Sandra retourneraient à Laax. Ils ont donc investi de l’argent et développé l’affaire de leur père. Lors de la visite de la nouvelle carrosserie, Gaudenz Coray a recommandé chaudement à ses hôtes de suivre son conseil : «Vous devez planifier la succession de votre entreprise à temps», disait-il.

 

En parcourant les nouveaux ateliers, les professionnels du groupe ont inspecté les trois nouvelles cabines de peinture qui sont séparées par deux bâches. Ces dernières peuvent être relevées, ce qui transforme la cabine en une seule grande pièce pouvant accueillir indifféremment des voitures, autocars ou camions.

 

Ensuite, ce fut le tour de Bruno Moser, conseiller à la clientèle et directeur général adjoint de «carrosserie suisse» de prendre la parole. Il donna des informations d’une part sur les mesures de marketing prévues par l’association et d’autre part sur les prochaines étapes concernant la création d’une image uniforme pour toutes les entreprises (voir également l’article : «Séance après-le-travail» en Suisse orientale: beaucoup de sujets ont pu être discutés»). Il parla également des nouvelles offres et activités. En outre, il expliqua en détail l’apprentissage de trois ans de carrossier/ère-réparateur/trice CFC qui fait partie du programme de formation dès 2021. La séance prit fin par la rencontre traditionnelle et chaleureuse autour d’un apéritif, animée par des discussions intéressantes.

 Rédaction: Margrit Balmer