Werbung

Édition pour les Romands

Attention, enregistrement : La police australienne filme un appel téléphonique

 

d'environ 60 millions de francs dans un nouveau système de surveillance du trafic qui a été testé dans la pratique pendant six mois. La technologie se compose de 45 unités de caméras mobiles et fixes, l'une dirigée vers la plaque d'immatriculation et l'autre directement vers le conducteur. La raison en est qu'il ne s'agit pas d'attraper les excès de vitesse, mais seulement les conducteurs. Ceux qui se concentrent sur beaucoup de choses en conduisant - mais pas sur la circulation routière.

 

Les investissements semblent porter fruit : Au cours de la phase d'essai, environ 100 000 conducteurs ont été projetés, qui ont refusé de faire leur travail, de conduire et de se consacrer, entre autres choses, à la rédaction d'un SMS. Ou en téléphonant : L'un des "pécheurs" avait été filmé alors qu'il avait remis le volant à son passager afin de pouvoir mieux utiliser son téléphone portable.

 

Bien que les infractions soient passibles d'amendes d'environ 220 francs, les autorités ne sont pas concernées par l'augmentation des recettes. Dit au moins le responsable de la circulation routière. La seule vraie raison - comme toujours dans de tels cas et des cas similaires - devrait être la sécurité. Eh bien, alors : film.